Comment connaître sa capacité d’emprunt ?

1 juin 2021 0 Par Sarah

Connaître sa capacité d’emprunt est très importante lors d’un prêt surtout le prêt immobilier. Savons vraiment ce que c’est ? Et comment le calculer ? Quelques explications dans cet article.

C’est quoi la capacité d’emprunt ?

 La capacité d’emprunt est la somme maximale qu’une personne peut emprunter auprès d’un établissement bancaire pour le financement d’un projet. La capacité d’emprunt fait partie des critères principaux  qui sont étudiés par les banques avant de donner une réponse positive à l’emprunteur. Lors du calcul de la capacité d’emprunt de nombreux éléments sont pris en compte notamment

  • Les revenus nets de la personne qui fait le prêt au moment de la demande
  • Le montant des charges de la dite personne
  • La durée du prêt : ici plus la durée est longue  élevé est le taux d’emprunt  et par conséquent le montant du crédit.

 Comment calculer sa capacité d’emprunt ?

La capacité d’emprunt est le plus souvent calculée en fonction des revenus, de la situation, du taux d’endettement maximum qui est de 35%. Ainsi, la mensualité de remboursement ne  doit pas être au-dessus de vos revenus d’un tiers. La banque  peut aussi veiller à vérifier votre reste à vivre. Cela sous-entend que le montant que vous avez à disposition pour vivre  lorsque toutes vos charges mensuelles ont été réglées. Le taux d’endettement maximal qui est recommandé à augmenter de 3% et est donc passé de 33% à 35%.

 La formule du calcul de la capacité d’emprunt est les revenus moins les charges fois cent. Cette capacité d’emprunt permet de pouvoir déterminer la durée du prêt.

Votre apport  personnel peut aussi avoir une influence  sur la capacité d’emprunt et des dispositions comme le PTZ participerait à l’augmentation de la capacité d’emprunt.

 À être pris en compte sont :

 Le taux d’endettement qu’il ne fait pas dépasser

Généralement,  il ne faut pas aller au-delà de 33%. Pour une meilleure explication, cela voudrait dire que si une tierce personne touche 2500 € au mois, les cotisations mensuelles ne doivent pas excéder 825 € peu importe les différents prêts.

Bon à savoir : Le calcul de ce taux inclut de nombreux autres éléments par la banque comme vos revenus, les prêts que vous avez faits peu importe le type étudiant, immobilier et les charges. Tous, ils aident à déterminer les mensualités du remboursement au mois.

La durée équilibre du taux d’endettement et le montant de la mensualité : elle est très importante, car  si la durée est courte, cela signifie que les cotisations mensuelles seront hautes afin de stimuler la personne qui a contracté le prêt à payer rapidement et dans de brefs délais la totalité de la somme empruntée. Dans le cas échéant, les mensualités sont moins élevées, mais sur une longue durée.

Prenons un exemple :  Jean- Luc voudrait acheter un bien à 175 000€. Il a un revenu mensuel de 3 000€  avec un apport de 50 000€. Avec un taux de 33%, ce dernier peut rembourser jusqu’à 990 € au mois. Il ne peut donc pas souscrire un prêt sur 10 ans, car les cotisations seront plus élevées.

 Si jamais il veut souscrire à une assurance emprunteur sur 15 ans, Jean-Luc peut jouir des  cotisations qui sont plus adaptées et qui pourraient s’élever à 801 € dont le taux d’emprunt  est de 1%. Le taux d’endettement reste néanmoins assez haut et si jamais il veut souscrire un prêt,  ce dernier ne peut pas  supporter un montant de 189 €.

 Sur 20 ans, ces cotisations passeront à 628 € et le taux d’emprunt de 1,20%. Dans ce cas, c’est plus à son avantage, car il peut faire une autre prêt et avoir des cotisations de 362 € et ne pas aller au-delà du taux d’endettement de 33%.

Maintenant que vous connaissez le mode de calcul pour la capacité d’emprunt. Vous pouvez vous lancer dans un crédit immobilier.