Le terme chômage signifie absence d’emploi.

2 mai 2020 1 Par Marceline

Il s’agit d’une inadéquation sur le marché du travail, où l’offre de travail (par les travailleurs) est supérieure à la demande de travail (par les entreprises).  Lorsqu’il y a plus de personnes prêtes à offrir leur travail aux entreprises qu’il n’y a d’emplois disponibles, une situation de chômage apparaît.

Lorsqu’il y a des personnes qui n’ont pas d’emploi, on parle de chômage.

Pour calculer le taux de chômage d’une localité, on prend les personnes en âge de travailler (entre 16 et 65 ans) et qui recherchent activement un emploi, c’est-à-dire ce qu’on appelle la population active.

Un taux de chômage élevé est un problème sérieux pour un pays car il affecte directement la croissance économique, en plus du problème des personnes sans emploi. Ainsi, les effets du chômage, d’une part, peuvent être économiques, tels qu’une diminution de la production réelle, une baisse de la demande et une augmentation du déficit public. Mais elle peut aussi avoir des effets sociaux, tels que des effets psychologiques ou des effets discriminatoires.
Selon la Banque mondiale, le taux de chômage est la proportion de la population active qui n’a pas d’emploi mais qui en cherche un et est disponible pour le faire. Les définitions pour le calcul de la population active et du taux de chômage peuvent varier légèrement d’un pays à l’autre.

Nous pouvons distinguer différents types de chômage qui en expliquent également les causes.

  • Chômage saisonnier :

il s’agit de celui qui est provoqué par des changements dans la demande de travail des entreprises en raison de la saison de l’année, de la temporalité ou d’autres facteurs saisonniers. Comme c’est le cas, par exemple, dans le secteur du tourisme en Espagne qui, en haute saison (été, Pâques et Noël), absorbe de nouveaux travailleurs et, une fois que l’activité commerciale revient à son rythme habituel, ceux-ci retournent au chômage.

  • Chômage frictionnel :

Il est volontaire. Les personnes qui sont en mesure de travailler décident de prendre un peu de temps pour se former, se reposer ou chercher l’emploi qui correspond le mieux à leurs qualifications et à leurs goûts. Elle est indépendante du fonctionnement du marché du travail.

  • Le chômage structurel :

il est dû à une inadéquation entre la qualification ou la localisation de la main-d’œuvre et la qualification requise par l’employeur. Des programmes de formation et de reconversion ou l’adaptation aux nouvelles technologies sont quelques-unes des mesures mises en œuvre pour réduire ce type de chômage.

  • Chômage cyclique :

il se produit lorsque les travailleurs, et en général les autres facteurs de production, sont laissés au repos en raison du moment du cycle qu’ils connaissent, où l’activité économique n’est pas suffisante pour employer les facteurs de production.

  • Le chômage caché :

il se produit lorsque des personnes ont un emploi mais que leur capacité de production est sous-utilisée.

L’offre et la demande sur le marché du travail

En partant d’une situation initiale, où tout le travail demandé par les entreprises est absorbé par l’offre de la population active. Ce marché équilibré est rompu lorsque, par exemple, il y a une récession économique dans un pays (voir le concept d’offre, le concept de demande et la loi de l’offre et de la demande).

Le résultat final est un travail moins important dans l’économie et un salaire moins élevé. C’est-à-dire, en supposant que la demande de travailleurs par les entreprises diminue et que l’offre de travail reste la même (les gens continuent à chercher du travail et suivre des formations emplois), tel est le résultat :
Comme nous l’avons mentionné, dans une situation de récession économique, il y aura moins de demande de travail de la part des entreprises, ce qui pourrait même faire baisser les salaires. Les citoyens consommeront ainsi moins de biens et de services, les entreprises vendant moins et elles seront contraintes de baisser les prix et de réduire leurs marges. Ce cercle vicieux de baisse des prix est appelé spirale déflationniste et se produit en cas de déflation.