Les modalités de réalisation d’un test de paternité

Les modalités de réalisation d’un test de paternité

19 octobre 2020 0 Par Sarah

Faire faire un test de paternité, permet de prouver l’existence d’un lien de parenté entre le père de l’enfant supposé et ce dernier. Dans de nombreux pays, le test adn se pratique librement, pourtant en France, l’analyse adn se déroule d’une toute autre manière. Voyons voir les situations prévues par la loi pour apporter la preuve de la paternité.

Les situations permettant d’effectuer des tests ADN

En France, le recours à une expertise adn pour prouver la parenté n’est possible que dans le cadre d’une action judiciaire. Elle servira à prouver la paternité, à obtenir ou à supprimer des subsides. Seul le juge du tribunal de grande instance peut demander à réaliser un test de paternité france.

Il faut savoir qu’effectuer un test hors de ce cadre juridique, n’a pas de valeur juridique. Des sanctions peuvent aussi être prononcées, surtout, si les tests de paternité ont été faits sans le consentement de la personne concernée.

Les méthodes à suivre pour faire un test de paternité

L’accord du père supposé

Même si la recherche de paternité est ordonnée par un juge, il faut tout de même le consentement écrit du père supposé. Il peut accepter comme refuser de s’y soumettre. Dans ce cas, le juge peut interpréter le refus de faire un test de paternite france comme un aveu. Il est donc impératif d’apporter les éléments de preuves adaptés.

La méthode pour établir la paternité

Une fois que le consentement est obtenu, les analyses d’échantillons doivent se faire par des laboratoires ou des techniciens agréés par le juge. Pour effectuer un test prouvant un lien de paternité, il y a deux analyses qui sont possibles :

    • Le prélèvement du sang : il s’agit d’un examen comparé des sangs de l’enfant et du père supposé.
    • Le prélèvement d’un échantillon de salive.

Les résultats du test serviront à déterminer si le père présumé est réellement le père biologique de l’enfant.

Si la réponse est positive, il aura droit à plusieurs droits et prérogatives comme la participation à l’entretien de l’enfant, son éducation, un éventuel congé de paternité !

l l l l l l l l 

Que faut-il penser des tests de paternité sur le web ?

Les tests de paternité sur le web sont de plus en plus nombreux. Ils sont effectués par des laboratoires étrangers moyennant quelques centaines d’euros. Ces tests servant à prouver la paternité sont accessibles à tous et se basent sur l’envoi d’un échantillon de salive, de cheveux, de sperme au laboratoire.

Il est important de bien choisir son laboratoire, car il existe des labos fiables et d’autres qui sont peu réputés.

Pourquoi effectuer un test adn ?

Aujourd’hui, il y a de nombreux cas où le père déclaré, n’est pas le père biologique de l’enfant. Dans le cas d’un contentieux de filiation, si elle est contestée ou que le père ne veut pas reconnaître l’enfant, il est nécessaire d’entamer des actions juridiques. Justement, il y a de nombreuses qui sortent du lot :

    • La recherche de paternité : ouverte pour les enfants n’ayant pas été reconnus par leur père ;
    • La mise en avant de la présomption de paternité ;
    • L’action en contestation de paternité ;
    • Les diverses actions dans le cas d’un héritage ;
    • Les démarches liées à l’immigration.

On notera que le lien de filiation est relié à certaines obligations, surtout en ce qui concerne la succession; et la pension alimentaires. Ainsi, il n’est pas rare que les demandes viennent de femmes demandant des pensions alimentaires à leur ex-mari ou encore de pères voulant avoir le droit de garde sur leur enfant. Parfois, des pères souhaitent se défaire de leurs responsabilités surtout en cas de doute sur un lien de paternité.